Coversyl & Générique : Pourquoi la différence de dosage ?

J’ai reçu plusieurs questions concernant le pourquoi de la différence de dosage entre le Coversyl, dosé à 2.5 mg, 5 mg, et 10 mg et son générique, qui lui est dosé respectivement à 2 mg, 4 mg et 8 mg.

Cette différence provient du fait que les sels diffèrent entre le princeps et son générique : le Coversyl est composée de périndopril arginine, à la différence du générique, qui lui est composé de périndopril tert butylamine.

Or il existe une équivalence de dose entre ces 2 sels :

Périndopril arginine
(COVERSYL nouvelle formulation)
Périndopril tert butylamine
(Medicaments génériques)
Equivalent en périndopril
(fraction thérapeutique active)
2,5 mg 2 mg 1,67 mg
5 mg 4 mg 3,35 mg
10 mg 8 mg 6,73 mg

La spécialité COVERSYL peut donc être substituée par les médicaments génériques, en respectant l’équivalence des fractions thérapeutiques actives en périndopril.

L’Afssaps a rappelé en 2009, pour limiter le risque d’erreur, que la prescription de ces médicaments doit mentionner la dénomination commune internationale (DCI), c’est-à-dire, soit « périndopril (arginine) », soit « périndopril (tert butylamine) », suivie du dosage correspondant selon le tableau d’équivalence ci-dessus.

Dr Ordoscopie, Pharmacien

Source(s)
– Afssaps Vigilances, n°47, 2009, http://ansm.sante.fr/var/ansm_site/storage/original/application/0663138cf7febdd9f0e93c3be0765f75.pdf

7 Comments

  1. On peut aussi substituer le Coversyl par du Périndopril arginine Biogaran qui a les mêmes dosages que le princeps puisque c’est le même sel. Et un dosage semblable facilite la substitution et l’observance, surtout chez les personnes âgées.

    • En effet, merci pour cette précision !

      Après, il faudrait voir si les comprimés de ces deux génériques ont la même taille ou non. C’est également un facteur à prendre en compte chez les patients âgées.

    • C’est vrai, et ainsi on joue parfaitement le jeu du laboratoire qui s’est bien moqué du monde lors de la chute du brevet du perindopril.
      Un bel exemple de magouille de l’industrie pharmaceutique aux dépends de la Sécu, des patients et des pharmacies d’officine.

  2. Il y’a eu un changement de sel d’erbumine en arginine (plus stable) et les dosages sont passés de 2mg (Coversyl /perindopril erbumine) à 2.5mg (perindopril/arginine)….de même pour les autres dosages
    A noter que dans certains pays (Amerique du Nord par exemple) Coversyl 2mg – 4mg -8mg existent toujours….

Laisser un commentaire